A l’heure des grands mariages entre constructeurs, certains pourraient choisir le divorce. D’après le Financial Times, Nissan chercherait à briser son alliance avec Renault. Le média britannique annonce en effet que « de nombreux cadres supérieurs de Nissan jugent désormais que le constructeur français est un frein pour son homologue japonais ». Affectée par des tensions historiques attisées par l’affaire Ghosn, la relation entre les deux marques serait au plus bas.

Le coût et la difficulté d’une telle séparation rend l’initiative surprenante, en pleine transition de l’industrie automobile. Renault et Nissan s’échangent des technologies et…

> Lire la suite…

Source : www.automobile-propre.com

Share.